18,48 €
Disponible 1 ex.

Nos familles des lieux de bénédiction

Ismaël et Isaac, le poids de la bénédiction

Auteur : Pierre-Yves Zwahlen

Au sein même de familles chrétiennes bien engagées, des failles béantes peuvent s’ouvrir

Sous forme romancée, l’auteur fait revivre au lecteur la vie d’Abraham, de Sara, d’Ismaël, d’Isaac et de Rebecca. Il montre que celle-ci ressemble à la vie du chrétien d’aujourd’hui au travers des erreurs que commettent les parents en se projetant dans leurs enfants. Néanmoins, Dieu n’est pas absent de nos familles, comme il n’a pas été absent de celle d’Abraham. Il cherche toujours à ce que nous soyons porteurs et transmetteurs de la bénédiction divine.

Découvrez également le premier ouvrage, du même auteur : Nos familles des lieux de bénédiction - Abraham et Sarah, la découverte de la bénédiction

Points forts :

  • un auteur au talent reconnu
  • un sujet délicat qui interpelle
  • une approche sensible et humaine

Thèmes :

  • la famille
  • les relations
  • les blessures, la souffrance
  • les promesses de Dieu
Zwahlen Pierre-Yves

L'auteur

Pierre- Yves Zwahlen est l’auteur de plusieurs ouvrages. Il est marié et père de deux enfants adultes. Il est engagé dans le ministère depuis plus de trente ans. Auteur d’une trentaine de livres aux styles très variés, il est actuellement responsable des éditions de la Ligue pour la Lecture de la Bible de Suisse Romande.

LLBCH2348
9782970053811
176
14.7⨯21.0⨯1.2cm
259 g
1 ex.
Langue
Français
sentiment_satisfied Cet ouvrage est retenu dans notre assortiment.
L’auteur fait bien revivre la vie quotidienne des nomades au Moyen Orient ; cela rend la lecture de l’ouvrage attrayant. Il montre bien que, comme Abraham et Sarah, nous sommes sujets à commettre des erreurs et avons des attentes et des projets qui peuvent devenir un fardeau pour nos enfants. Néanmoins, après la lecture de ce livre, on a le sentiment que la famille d’Abraham est plutôt un lieu de souffrances ouvertes et cachées. Bien que l’ouvrage soit écrit sous forme de roman, il y a un certain nombre d’interprétations exagérées, voire douteuses par rapport aux Ecritures. L’auteur a certes beaucoup d’imagination, mais il fait parfois dire au texte biblique ce qu’il ne dit pas, pages 12, 13 (passages sur Caïn et Abel), 43, 44, 68, 69, 73 (passages sur Abraham, Sarah, Agar et Ismaël), 117 à 125, 146, 148 (passages sur Abraham, Isaac et Rebecca).
chat Commentaires (0)